Le Mans : école d'été (2017)

Ecole d'été du Mans - Bibliotheca Digitalis

Bibliotheca Digitalis. Reconstitution de réseaux culturels au début des Temps modernes. Des sources primaires aux données

Accueillie par la Médiathèque Louis-Aragon du Mans, l'école d’été Bibliotheca Digitalis. Reconstitution de réseaux culturels au début des Temps modernes est soutenue par Humanities at Scale (DARIAH-EU) et la Ville du Mans, en partenariat avec Biblissima et le Centre d’Études supérieures de la Renaissance de Tours (Programme de recherche "Bibliothèques Virtuelles Humanistes").

Cette école d'été est organisée dans le cadre du projet partenarial Biblissima Bibliothèques Humanistes Ligériennes (BHLi).

Lieu : Médiathèque Louis-Aragon, Le Mans (France)
Dates : 4-8 juillet 2017

Informations et candidature en ligne

Objectifs

Initiation et mise en pratique des méthodologies numériques pour le  traitement des sources primaires du début des Temps modernes.

  • Annotation et enrichissement de textes numériques bruts
  • Extraction, indexation des données onomastiques et bibliographiques
  • Alignement avec des autorités prosopographiques et bibliographiques

Présentation d’outils numériques d’analyse des données historiques et littéraires permettant d’insister notamment sur :

  • La pertinence des données
  • L’interopérabilité
  • Les représentations des données statistiques ou visualisées

La journée inaugurale introduira les problématiques et objectifs de cette école d’été et sera l’occasion pour les stagiaires de présenter leurs travaux ou projets respectifs.

Les journées suivantes alterneront des matinées de présentations et des après-midis d’ateliers de mise en œuvre pratique en groupes. Les stagiaires apprendront à traiter les documents sources dans un environnement numérique avec des outils adaptés. Plusieurs documents patrimoniaux sélectionnés dans les fonds des bibliothèques et archives du Mans, du Maine et de l’Anjou, préalablement préparés en version numérique, serviront d’appui aux exercices. Les travaux réalisés en atelier seront mis en perspective avec la chaîne de traitement appliquée à la base de données « Bibliotheques françoises » qui indexe notamment de nombreuses personnalités du Maine et d’Anjou, décrites par un lettré manceau de la seconde moitié du XVIe siècle, François Grudé, sieur de La Croix du Maine.

Des conférences, ouvertes au public, de spécialistes internationaux clôtureront les journées sur plusieurs aspects de la « Bibliotheca digitalis ».

Le samedi matin permettra d’engager les réflexions sur le devenir des données numériques des SHS et du patrimoine.

Programme

Entrée libre aux conférences publiques, en français.

Mardi 4 juillet – Sources numériques : bases théoriques

Matin

  • 9h30-10h - Accueil à la Médiathèque Louis-Aragon du Mans par Sophie Rouyer - Introduction à l’école d’été Bibliotheca Digitalis (Toshinori Uetani)
  • 10h-11h - De l’image aux contenus (Jean-Yves Ramel)
  • 11h-12h - Texte numérique (Lou Burnard)

Après-midi

  • 13h30-15h15 - Fonds patrimoniaux en Maine et Anjou (Sophie Renaudin, Sylvie Tisserand, Marc-Edouard Gautier et Antoine Hamerel)
  • 15h15-16h30 - Présentation des sujets de recherche des stagiaires
  • 17h-18h30 - Conférence publique [en français]
    Entre Information et communication aux temps des premières guerres de Religion (Mark Greengrass, Professeur émérite d’histoire moderne – Université de Sheffield)

Mercredi 5 juillet – Établir les données prosopographiques

Matin

  • 9h-10h30 - Données prosopographiques et réseaux culturels au début des Temps modernes en Europe (Aurélien Ruellet)
  • 10h30-12h - Textes et images pour l’indexation de données prosopographiques (Eduard Frunzeanu et Régis Robineau)

Après-midi

  • 13h30-14h15 - Introduction aux ateliers
    • Présentation des corpus et des méthodes
    • Constitution des groupes de travail
  • 14h30-17h30 - Traitement des données onomastiques et prosopographiques
    • Enrichissement du texte, établissement de données prosopographiques, alignement avec des bases d’autorités en ligne (VIAF, Data BNF, etc.) et identification des noms de personnes
  • 18h - Visite de la Cité Plantagenêt

Jeudi 6 juillet – Établir les données bibliographiques d’imprimés anciens

Matin

  • 9h-10h30 - Panorama des sources de données bibliographiques (Rémi Jimenes)
  • 10h30-12h - Données bibliographiques : définition, structure et problèmes (XVIe-XVIIe siècles) (Patrick Latour)

Après-midi

  • 13h30-16h30 - Traitement des données bibliographiques
    • Établissement de métadonnées catalographiques, traitement des provenances et des possesseurs, identification des exemplaires, alignement avec des bases bibliographiques en ligne (ISTC, CERL, etc.)
  • 17h-18h30 - Conférence publique [en français]
    Pour une stratigraphie des fonds patrimoniaux : exemples ligériens (Pierre Aquilon, Maître de conférences honoraire en littérature – Université de Tours-CESR)

4e jour, Vendredi 7 juillet – Cas d’études : « Bibliotheques françoises »

Matin

  • 9h-10h30 - La Croix du Maine et son monde (Mark Greengrass et Toshinori Uetani)
  • 10h30-12h - Chaîne de production du projet « Bibliothèques françoises » : outils et base de données XML (Pierre-Yves Buard et Guillaume Porte)

Après-midi

  • 13h30-16h30 - Autour des « Bibliotheques françoises »
    • Croisements des données bio-bibliographiques et alignement avec les données de la base « Bibliotheques françoises »
    • Visualisation et analyses des réseaux de lettrés
  • 17h-18h30 - Conférence publique [en français]
    La Croix du Maine et la République des Lettres (Catherine Magnien, Professeur Émérite de littérature – Université de Bordeaux 3)
  • 19h - Réception / Cocktail dînatoire, Mairie du Mans
  • Soirée Nuit des Chimères

Samedi 8 juillet – Représentation des données et lecture de textes

Matin

  • 9h-9h30 - Humanities at Scale et DARIAH-EU (Nicolas Larrousse)
  • 9h30-11h - La Visualisation des données en humanités pour comprendre, nettoyer et expliquer (Jean-Daniel Fekete)
  • 11h-12h30 - Lecture numérique, lecture humaine (Marie-Luce Demonet)

Intervenants

  • Pierre Aquilon, Maître de conférences honoraire en littérature, Université de Tours, CESR
  • Sandrine Breuil, Ingénieur d’études, Université de Tours, CESR-BVH
  • Pierre-Yves Buard, Ingénieur de recherche, MRSH de Caen-Pôle numérique, Université Basse-Normandie
  • Lou Burnard, Oxford, co-fondateur de la TEI
  • Marie-Luce Demonet, Professeur de littérature émérite, Université de Tours, CESR-BVH
  • Mathieu Duboc, Ingénieur d’études, Université de Tours, CESR-BVH
  • Nicolas Larrousse, Ingénieur de recherche, TGIR Huma-Num
  • Nicole Dufournaud, Chercheur associée, EHESS
  • Jean-Daniel Fekete, Directeur de recherche, INRIA
  • Tiphaine Foucher, Doctorante, École nationale des chartes
  • Eduard Frunzeanu, Ingénieur d’études, Equipex Biblissima, Campus Condorcet
  • Marc Edouard Gautier, Conservateur, Médiathèque Toussaint d’Angers
  • Mark Greengrass, Professeur émérite d’histoire moderne, Université de Sheffield
  • Antoine Hamerel, Responsable de la Bibliothèque diocésaine du Mans
  • Rémi Jimenes, Attaché temporaire d’enseignement et de recherche, Université de Tours, CESR-BVH
  • Patrick Latour, Conservateur, Bibliothèque Mazarine
  • Catherine Magnien, Professeur émérite de littérature, Université de Bordeaux
  • Guillaume Porte, Ingénieur d’études, Université de Tours, CESR-BVH
  • Jean-Yves Ramel, Professeur d’informatique, Laboratoire d’Informatique, Tours
  • Sophie Renaudin, Conservatrice, Médiathèque Louis-Aragon du Mans
  • Régis Robineau, Ingénieur d’études, Equipex Biblissima, Campus Condorcet
  • Sophie Rouyer, Conservatrice, Médiathèque Louis-Aragon du Mans
  • Aurélien Ruellet, Maître de conférences en histoire moderne, Université du Maine
  • Sylvie Tisserand, Conservatrice, Bibliothèque du Prytanée nationale militaire
  • Toshinori Uetani, Ingénieur de recherche, Université de Tours, CESR-BVH
  • Marie-Laurence Viel, Assistante de conservation, Médiathèque Louis-Aragon du Mans