Volet 1 : L'observatoire Biblissima

La création d’un système de gestion et d’analyse d’informations historiques permettra de comprendre les circonstances et les modalités de la diffusion des connaissances, à travers l’étude de la transmission des livres et de leurs mouvements dans les bibliothèques au Moyen Âge et à la période Moderne.

Entrepôts d’images numériques

Le premier ensemble de cet outil est un entrepôt d’images numériques intégré ou grande bibliothèque virtuelle. Il coordonne les bibliothèques virtuelles ou entrepôts existants contenant des reproductions numériques en haute définition de manuscrits et d’imprimés anciens. Cette grande bibliothèque virtuelle permettra de consulter avec les mêmes outils la Bibliothèque virtuelle des manuscrits médiévaux, Gallica, les Bibliothèques virtuelles humanistes... À partir de ce premier noyau, l’objectif est de permettre une navigation aisée et unifiée dans un ensemble large de bibliothèques virtuelles au niveau national et au niveau international.

Cluster de bases de données

Le deuxième ensemble est un cluster virtuel de bases de données décrivant et analysant la transmission des livres, des textes, des images, en relation avec les entrepôts numériques d’images et la plate-forme d’édition électronique.

Les bases de données traitant d’histoire des textes ou des manuscrits sont nombreuses : le cluster vise à les rapprocher et les faire dialoguer toutes.

Les partenaires de Biblissima peuvent ainsi verser leurs données dans les bases les plus adaptées à leur objet et à leur thématique de travail, tout en ayant accès aux enrichissements apportés par les autres bases interconnectées. Cet outil doit permettre des interrogations transversales jusqu’alors impossibles sur le web, mais respectant la structure propre à chaque base.

Outils d'édition électronique de sources anciennes

Le troisième ensemble vise à produire des outils ergonomiques et génériques d’édition électronique adaptés à divers besoins (édition critique, catalogage, etc.), afin de faciliter la transcription et/ou l’édition, de manière évolutive et collaborative, de tout texte médiéval (et moderne), en relation avec les données issues des entrepôts de reproductions numériques et des bases de données, ainsi que de développer des outils d’interrogation lexicale et thématique génériques.

Une boîte à outils

La boîte à outils rassemble des aides à la production et la collecte de données pour ceux qui enrichissent les bases de données de l’observatoire, et facilitent la compréhension et l’analyse des documents mis à disposition du public. On y trouve :

  • des outils pour la compréhension des langues anciennes : latin, grec, hébreu, arabe, ancien français, etc.
  • des outils pour la lecture des écritures anciennes, combinés avec les tutoriels de langue
  • des outils pour le catalogage (destinés avant tout au personnel des établissements de conservation)