Agobard, Florus et les manuscrits de Lyon

Pierre Chambert-Protat
Anne-Marie Turcan Verkerk
Conférence « Lyon dans l’Europe carolingienne : autour d’Agobard (816-2016) » (CIHAM, Lyon)
16/09/2016
Agobard, Florus et les manuscrits de Lyon

Abstract

On conserve plus d’une centaine de manuscrits originaux directement issus des bibliothèques lyonnaises, à l’époque où elles étaient fréquentées et alimentées par le diacre Florus et, plus largement, les « grands » évêques carolingiens Leidrat, Agobard, Amolon et Remi. Cela représente une documentation d’ampleur rarissime pour la période considérée (798–875). Malheureusement, cette documentation est aujourd’hui dispersée à travers l’Europe, entre Lyon et Paris surtout, mais aussi à Rome, Florence, Berlin, Saint-Pétersbourg…

Le projet de Biblissima autour de la figure de Florus de Lyon se propose de reconstruire sa bibliothèque en réunissant virtuellement les manuscrits numérisés, ainsi que de travailler sur le mapping des données disponibles sur Florus en lien avec l’ontologie Biblissima. Après les numérisations pionnières de la Bibliothèque municipale de Lyon (2008), une grande partie des manuscrits aujourd’hui à la Bibliothèque nationale de France ont été numérisés grâce à un financement de Biblissima (depuis 2012), d’après une liste des manuscrits liés à Florus mise au point par Pierre Chambert-Protat.

Les démos Biblissima, réalisées dans le cadre du stage d’Elena Koroleva (École nationale des chartes, Master 2 « Technologies numériques appliquées à l’histoire ») au sein du Pool Biblissima (avril à juillet 2015), permettent la consultation, dans une même interface, d’une trentaine de manuscrits conservés au Département des manuscrits de la Bibliothèque nationale de France et à la Bibliothèque municipale de Lyon, parmi lesquels :

  • des manuscrits autographes de Florus (Paris, BNF, Latin 2859 et Lyon, BM, 484) ;
  • ses manuscrits de travail et les manuscrits annotés de sa main (entre autres, à la BNF : Latin 11709, Latin 152, Latin 11641, NAL 446, NAL 602, Latin 6601, Latin 9550 ; à la BM de Lyon : Lyon 604 et 788) ;
  • des copies des œuvres de Florus (Paris, BNF : NAL 1460, Latin 2449, Latin 1764, Latin 2017, Latin 13371).

La démo utilise le visualiseur Mirador dans sa version intégrable dans une page web.

Ce travail de longue haleine permet aussi bien de faire l’inventaire des manuscrits conservés, que d’étudier conjointement tous ces témoins de la vie intellectuelle lyonnaise au neuvième siècle, et de tester ce que les nouvelles technologies peuvent apporter à l’étude des documents anciens.